Les placements bancaires : Comparatif

placements bancaires image

Les placements bancaires sont des moyens pour placer son argent. En choisissant cette solution, l’acteur bénéficie d’une rémunération sur sa capitale. Il s’agit également d’une transaction sûre, car il n’y a aucun risque de vol ou de perte. Toutefois, il existe plusieurs systèmes pour ce genre d’investissement. Nous allons justement vous en parler pour faciliter votre choix.

Placements bancaires : Compte à terme

Le compte à terme figure parmi les formules de placement existant dans les établissements. Ici, l’épargnant peut solliciter sa banque de bloquer une somme précise pendant une période déterminée. Le montant minimum concerné ne doit pas être inférieur à 1000 euros. En revanche, il n’y a pas de plafond imposé.

Ce système est valable entre une durée d’un mois et de cinq ans. Ainsi, l’économie est libre de choisir la période qui lui convient. Toutefois, il n’y a pas de règles précises concernant la rémunération de ce genre de placements bancaires. Mais en général, les institutions financières se référant au taux de l’Euribor.

Les intérêts de la transaction sont calculés au jour le jour, pendant la durée du placement. Le versement se fait à la date convenue entre les deux parties. Par conséquent, l’épargnant n’a donc pas le droit de demander un remboursement avant la période prévue.

Compte courant

Il s’agit tout simplement d’un compte bancaire permettant de réaliser diverses opérations. Avant l’ouverture, l’institution exige certains justificatifs de l’épargnant. Quand les conditions sont remplies, alors le client doit signer une convention. Cette dernière est une sorte de contrat définissant les clauses des transactions.

Lors de la souscription, le bénéficiaire peut accéder à plusieurs services. Il y a la tenue de compte, la réalisation de dépôt ou de retrait. Le titulaire a le droit de consulter la gestion de ses opérations en ligne.

De son côté, l’établissement doit également remplir plusieurs obligations. Elle doit d’abord délivrer une carte de paiement ou de retrait. En cas de requête, la banque peut fournir un chéquier.

Les institutions facturent aux épargnants des frais de tenue de compte et des commissions. Les prestations à la demande du bénéficiaire peuvent également être payantes. C’est le cas pour la cotisation d’une assurance liée au compte. L’abonnement à des services divers est aussi à la charge du client.