Le démembrement de propriété, est-ce avantageux pour défiscaliser ?


À l’heure qu’il est, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le démembrement de propriété, qu’il s’agisse d’un immeuble entier, d’un appartement, d’un terrain ou bien d’un entrepôt. De ce fait, ce type d’investissement se présente comme un outil de défiscalisation très intéressant. Plus d’informations dans cette rubrique !

Est-ce que le démembrement de propriété est-il avantageux au niveau fiscal ?

Le démembrement de propriété s’avère être un mécanisme relativement simple, mais très efficace pour investir dans l’immobilier. Pour rappel, il s’agit d’un acte juridique qui consiste essentiellement à diviser la pleine propriété en usufruit et en nue-propriété. Le nu-propriétaire est celui qui est le propriétaire du bien, mais celui-ci ne peut pas en jouir ou en disposer durant la période de démembrement.

Quant à l’usufruitier, il bénéficie du droit de profiter pleinement du bien en question sans en être le propriétaire. C’est une solution très prisée par les Français, notamment par des familles dans le cadre d’une succession ou bien d’une donation. En savoir plus sur https://demembrement.fr/.

Le principal atout du démembrement de propriété est sans conteste la réduction des coûts fiscaux. Effectivement, durant la période de démembrement, seuls les usufruitiers supportent les impôts sur la fortune. De même, les frais de notaire sont calculés uniquement sur la nue-propriété.

Encore mieux, il n’est pas question d’impôts sur les plus-values immobilières, car au terme du démembrement, l’investisseur retrouve gratuitement la pleine propriété du bien immobilier. Il faut souligner également qu’en démembrement de propriété, l’investisseur bénéficie d’une réduction du prix du bien par rapport à l’acquisition en pleine propriété.

Meilleurs conseils pour réussir son investissement en démembrement de propriété

Investir en démembrement de propriété offre donc la possibilité de se constituer un patrimoine à moindre coût. Il reste cependant très important de prendre quelques précautions afin de réussir son investissement. De prime abord, le choix du bien est capital comme pour tout investissement immobilier.

Aussi, le bien doit se situer dans des lieux où l’attractivité se trouve importante. D’ailleurs, puisque l’investissement est réduit, il faut privilégier les secteurs porteurs sur lesquels le marché de l’immobilier parait tendu. Cela permet d’optimiser la probabilité de revalorisation du bien à la fin de la période de l’usufruit.

En outre, il est plus judicieux de bien encadrer son investissement en démembrement de propriété. Si l’opération ne s’effectue pas dans un cadre familial, il est important d’être très attentif au cadre de l’opération. À cet effet, il convient de mettre en place une convention écrite visant à préciser explicitement la durée du démembrement. Également, les frais et travaux incombant au nu-propriétaire doivent figurer clairement dans ce document. Dans le cas où la loi prévoit que ces frais et travaux soient à la charge de l’usufruitier, il est néanmoins crucial de le coucher sur tel papier.

Bref, le démembrement de propriété est très avantageux pour défiscaliser. C’est une solution de qualité pour la prévision de la retraite et pour la constitution d’un patrimoine à long terme. Il faut savoir tout de même que ce type d’investissement n’offre pas de revenus immédiats.